FR EN

EXHIBITION

23 JUI - 05 NOV 2017
49 NORD 6 EST - FRAC LORRAINE - METZ (57)

Ressources Humaines

Commissaire : Virginie Jourdain
Jeudi 22 juin :
19h – vernissage en présence de la commissaire et des artistes & 19h30 – performance “Lines and other casualties” de Martine Viale

images/manifestation/1-Spence-R-web.jpg
RH-Spence RH-Ukeles2 RH-Lescarbeau RH-McComber RH-Takala RH-Kisseleva
 

Jo Spence, Angerwork, 1988. Collection 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine. © DR

Travailler, aujourd’hui, qu’est-ce que ça signifie finalement ? Obtenir une position sociale, s’occuper au quotidien, avoir une source de revenu ou bien encore se sentir utile ? Découvrez une exposition collective et intersectionnelle qui réhabilite le travail des “invisibles” : celui du personnel d’entretien ou du stagiaire, en passant par celui de l’artiste et de l’acteur.rice culturel.le ! Virginie Jourdain, commissaire invitée, propose une lecture décalée du monde du travail d’un point de vue féministe, engagé et militant. Qu’il soit domestique, artistique ou alimentaire, changeons notre regard sur le travail et ses valeurs sociale et morale.

L’exposition Ressources Humaines aborde ainsi les spécificités du travail des artistes du point de vue des artistes elles et eux-mêmes et déploie sans hiérarchie des œuvres et des contributions issues de pratiques collaboratives, horizontales et solidaires, inspirées des pratiques et des luttes féministes. La question du travail et du travail de l’art se fond dans une réflexion essentielle sur le bien-être, les stratégies de survie, les modes de production éthiques et les perspectives inclusives à travers lesquelles repenser le travail.

Une proposition impertinente qui se poursuit avec des performances déroutantes, des ateliers d’empowerment, des débats sans détour… Partageons nos expériences professionnelles et emparons-nous d’outils pour nourrir nos corps et bien sûr ouvrir nos esprits !

-

Ressources Humaines s’inscrit dans le projet collectif « Le travail à l’œuvre » initié par les trois Frac du Grand Est

 

Note d’intention de la commissaire

L’exposition collective Ressources Humaines propose à travers ses contributions artistiques et militantes de renverser les rapports entre centre et périphérie de l’art en interrogeant ce qui, lorsque l’on pose la question du travail – a fortiori du travail artistique – est systématiquement renvoyé à la marge. En ce sens, une grille d’analyse féministe s’avère particulièrement pertinente pour interroger les conditions matérielles de production et de diffusion des œuvres à travers lesquelles les femmes et les groupes minorisés sont souvent discriminé.e.s. L’approche féministe intersectionnelle nous permet de conscientiser les mécanismes qui déterminent les types de productions que l’on tend à privilégier, les dynamiques qui régissent nos rapports humains et professionnels, de même que les divers éléments contextuels – physiques, sociaux, politiques, etc. – qui encadrent et conditionnent la valorisation ou la dévalorisation du travail artistique.

Comment les artistes peuvent-elles et ils réinventer le travail ? Peut-on imaginer le centre d’art de demain sans interroger d’abord les normes et le mode opératoire des institutions ? Comment intégrer à nos réflexions une analyse plus globale sur la valeur du travail et le traitement des ressources humaines ? En quoi et comment la profession d’artiste peut-elle être inspirante ou source d’émancipation ? En convoquant des points de vue d’artistes, travailleur.euse.s culturel.le.s et/ou activistes tout en refusant de séparer les implications personnelles, familiales, professionnelles, artistiques et militantes des enjeux associés au travail, nous souhaitons jeter un éclairage sur les liens entre les activités et les identités – pas toujours conciliables – qui forgent aujourd’hui le travail, et particulièrement le travail de l’art.

L’exposition Ressources Humaines aborde ainsi les spécificités du travail des artistes du point de vue des artistes elles et eux-mêmes, en mettant aussi plus largement l’emphase sur la question du travail invisible, peu valorisé, sous-payé et/ou non-rémunéré. Les oeuvres et les contributions proposées interrogent ainsi la valeur sociale et morale du travail. L’exposition déploie sans hiérarchie des œuvres et des contributions issues de pratiques collaboratives, horizontales et solidaires, inspirées des pratiques et des luttes féministes. Nous proposons également d’ouvrir une discussion plus large sur le travail et ses conditions à travers une série de rencontres et de workshops. Par les propositions des artistes invité.e.s, la question du travail et du travail de l’art se fond dans une réflexion essentielle sur le bien-être, les stratégies de survie, les modes de production éthiques et les perspectives inclusives à travers lesquelles repenser le travail.

Virginie Jourdain

——

Virginie Jourdain est artiste, commissaire indépendante et coordinatrice des expositions au centre d’artistes féministe autogéré et non-hiérarchique La Centrale Galerie Powerhouse à Montréal (CA). Aiguillée par une grille d’analyse féministe intersectionnelle, elle s’intéresse à l’institutionnalisation des hiérarchies et aux critères de valorisation et d’altérisation en art.

 

Le travail à l’œuvre

Projet collectif des Frac Alsace, Frac Champagne-Ardenne et le 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine
-
Les trois Frac du Grand Est se réunissent cet été autour d’une thématique commune d’exposition : le travail sous toutes ses formes !

A Reims, le Frac Champagne Ardenne ouvre le cycle Le travail à l’oeuvre avec une exposition de groupe intitulée “L’alternative” ou comment travailler autrement. Suivi par le 49 Nord 6 Est -Frac Lorraine à Metz qui aborde, à travers son exposition collective “Ressources humaines”, le travail dans sa dimension sociale, morale et invisible tout en guidant la réflexion jusqu’au coeur du milieu artistique. Le Frac Alsace à Sélestat présente, quant à lui, une installation in situ de l’artiste Michael Beutler dans laquelle processus de création et technicité productive s’entremêlent.

-

Frac Champagne-Ardenne
19 Mai – 17 Sept
L’alternative
Vernissage : Jeudi 18 Mai à 18h
www.frac-champagneardenne.org
-
Avec les œuvres de Francis Alÿs, Francis Cape, Plamen Dejanoff, Jeremy Deller & Alan Kane, documentation Céline Duval, David Evrard, Patricio Gil Flood, Jeanne Gillard & Nicolas Rivet, Elsa Maillot, Jean-Charles Massera, Jean-Luc Moulène, Jean-Marie Perdrix, Julien Prévieux, Superflex, Koki Tanaka, ainsi que des documents d’archive provenant du Musée de l’Histoire Vivante, Montreuil et des Archives Nationales du Monde du Travail, Roubaix.

Frac Alsace
01 Juillet – 05 Nov
Pipeline field. Michael Beutler
Vernissage : vendredi 30 juin à 19h
www.frac.culture-alsace.org

Share
 CALENDRIER
 

  JUIN 2017  

L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 NEWS
 

Exhibition / 23 Juin – 05 Nov /Ressources Humaines Commissaire invitée : Virginie Jourdain

 

Projet Grand Est / 23 juin – 05 Nov, au Frac, gratuit / Orée du jour Julie C. Fortier, artiste

 

Restitution de résidence / 23 juin – 05 Nov, au Frac, gratuit / Albums de familles lorrains Ysé Tran, cinéaste

 

Exposition / Du 06 Juillet au 08 janvier 18, La Grande Place, Musée du Cristal, St-Louis-lès-bitche / Arweider Avec Anne Delrez, Julie Luzoir. Vernissage Mercredi 05 Juillet à 18h30

 

Exposition / 07 Juillet- 30 sept, médiathèque J. Schaefer, Bitche / Libérons les mots ! Vernissage : jeudi 06 Juillet à 18h