FR EN

EXHIBITION

23 FÉV - 17 JUI 2018
49 NORD 6 EST - FRAC LORRAINE - METZ (57)

Vous me rappelez quelqu'un

Vernissage : Jeudi 22 février à 19h.
& Frac in Live
19h – Exchange of Handwriting, 2006–2018 (Collection Frac Lorraine) Performance de Jiri Skala
20h – In Jeopardy, Catwalk in the Temple of Jacent II, 2018 Performance-défilé de Jade Fourès-Varnier et Vincent de Hoÿm.
Avec la participation des étudiants de l’ESAL-Metz

images/manifestation/Party1-web.jpg
VMRQ-Party1 VMRQ-Fourès-Varnier VMRQ-Arad2 VMRQ-Wermers VMRQ- Knobel VMRQ-Kirschner VMRQ-Balasubramaniam
 

Nicolas Party, Blue Portrait, 2017 © N. Party / Photo : Fred Dott

Fanny Gonella prend la direction du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine ! Après 4 ans en tant que directrice artistique de la Künstlerhaus de Brême (DE), elle envisage cette première exposition comme un prologue, un acte d’ouverture, afin de faire connaissance. Sa proposition artistique prend la forme d’une rencontre entre deux entités : la collection du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine et son dernier projet présenté en Allemagne (Wie werden wir uns wieder erkennen, 17 Nov 2017 – 28 Jan 2018).

Vous me rappelez quelqu’un s’appuie sur les mécanismes activés par la ressemblance, le mimétisme et la réciprocité pour interroger notre rapport aux images dans un monde où elles se propagent sans fin au quotidien. Les similitudes visuelles et gestuelles entre les œuvres questionnent les affinités, induisent des rencontres, cherchent à retrouver un fil dans ce flux continu. L’exposition propose une conversation entre deux approches de l’art où se rejoignent des œuvres de jeunes artistes internationaux et celles de la collection emblématique de ce lieu, qui commence aujourd’hui un nouveau chapitre.

ARTISTES : Naama Arad, Jade Fourès-Varnier & Vincent de Hoÿm, Anja Kirschner & David Panos, Stefanie Knobel, Nicolas Party, Marie Voignier, Nicole Wermers & des œuvres de la collection du 49 Nord 6 Est – Frac Lorraine : Alwar Balasubramaniam, Manon de Boer, Boris Ondreicka, Jiri Skala

La performance Exchange of Handwriting de Jiri Skala est à expérimenter chaque mois
– de 14h à 18h : les samedis et dimanches 07 & 08 Avril, 16 & 17 Juin ; le dimanche 20 Mai
– et de 11h à 15h, samedi 19 Mai.
La performance est réactivée par Stefania Crisan et Romain Vadala, étudiants à l’ESAL-Metz.

 

Note d’intention

Par Fanny Gonella, commissaire

Vous me rappelez quelqu’un explore la ressemblance et les mécanismes qui lui sont liés tels que l’empathie ou le mimétisme à travers des œuvres d’artistes internationaux parlant ou jouant avec la ressemblance. Ici, au lieu de souligner des critères ancrés dans l’ère moderne tels qu’unicité, individualité et originalité, se placent au premier plan le lien et la similitude, entre les œuvres elles-mêmes et entre ceux qui les regardent.

Le visiteur est invité à parcourir une galerie de portraits, au sens large, qui rassemble aussi bien des objets anthropomorphisés que des histoires de chemins qui se croisent. Les sculptures, vidéos, dessins et installations participatives qui la composent mettent en avant des objets ou appareils qui sont à l’image de l’homme. Les œuvres nous rappellent au passage que nous cherchons toujours, presque sans le vouloir, à identifier des formes humaines dans notre environnement. Elles pointent également l‘équivalent industriel de la ressemblance : l’uniformatisation, l’interchangeabilité de l’individu par le mouvement ou la parole, nous rapprochant ainsi de la régularité et de la systématisation de la machine. L’accent est également mis sur la tension qui naît de l’imitation et donc du rapprochement avec l’Autre, ou avec soi-même.

En nous rassemblant autour d’œuvres qui se ressemblent, pouvons-nous tester notre capacité empathique ? Se ressembler pour se rapprocher ? C’est ce que suggère le théoricien américain Jonathan Flatley pour qui « ressembler à l’autre ou agir comme l’autre » établit une réciprocité qui constitue la base de toute relation affective. La transformation du lien affectif, à l’époque du capitalisme digital, rend nécessaire d’envisager d’autres manières d’être et agir ensemble.

——-
QUI EST FANNY GONELLA ? / Depuis 2014, elle a présenté, en tant que directrice artistique de la Künstlerhaus de Brême, des expositions personnelles de Marie Angeletti, Henning Fehr et Philipp Rühr, Sidsel Meineche Hansen, Lina Hersmdorf, Margaret Honda, Nadira Husain, Tomaso De Luca et Armando Andrade Tudela.
Elle a d’autre part réalisé des expositions de groupe, par exemple autour du champ d’action dévolu aux femmes sur le modèle du roman picaresque ou sur l’extension de l’espace public dans l’espace numérique.
Elle travaillait précédemment comme curatrice au Bonner Kunstverein, Bonn, où elle a entre autres organisé des expositions d’Ed Atkins, Luca Frei, Claire Hooper, Timur Si-Qin et Anna Virnich.
En 2013, elle a reçu la bourse de recherche à New York de l’Institut Français, en partenariat avec Independent Curators International. Elle fait partie du comité scientifique du programme de résidence de Cripta747 à Turin.

Share
 CALENDRIER
 

  FÉVRIER 2018  

L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4
 NEWS
 

Exposition / 23 Février – 17 Juin, au Frac /Vous me rappelez quelqu’un /

 

Evenement / Samedi 19 Mai de 11h à 22h, Frac, gratuit / Nuit européenne des musées Ouverture exceptionnelle jusqu’à 22h de l’exposition Vous me rappelez quelqu’un, visites guidées gratuites toutes les heures et Performance de Jiri Skala de 11h à 15h.

 

Special Kids / Dimanche 27 mai à 15h30 au Frac, gratuit / Atelier Hirameki

 

La collection en région / 16 mai – 15 septembre, ACB scène nationale, Bar-le-Duc / Sous le nuage œuvre de Yona Friedman. Vernissage le mardi 15 Mai à 18h30