FR EN

EXHIBITION

26 SEP - 25 FÉV 2013
CENTRE POMPIDOU-METZ

Frac Forever

Osez l’expérience !

images/manifestation/affiche_FRAC_grise_new-web.jpg
Affiche frac forever “Visite complice”1
 

Affiche de l’exposition

Vous allez entrer dans un espace plongé dans l’obscurité, une chambre noire… Libre à vous de découvrir à la lumière de votre propre torche les œuvres qui y sont accrochées. À vous de trouver et d’inventer les mots et histoires qui s’y cachent.

Plus de 200 photographies d’artistes majeurs de ces quarante dernières années se prêtent au jeu du révélateur. Ces œuvres proviennent du Fonds régional d’art contemporain de Lorraine dont la collection de plus de 800 pièces est destinée à être montrée dans des lieux aussi variés que la Cité Radieuse à Briey, la Maison natale de Jeanne d’Arc à Domrémy, la BNF à Paris, le MoMA à New-York et la Biennale de Sydney.

Par ailleurs, le Frac Lorraine c’est aussi un lieu dans le centre historique de Metz où l’on propose des aventures et expérimentations qui associent artistes, chercheurs et autres passeurs d’idées autour de sujets tels que le temps, la disparition des glaces, la méditation, la cartographie…

Rien à voir…
Avec Frac Forever, l’adage « cacher pour mieux voir » prend tout son sens. Car derrière toute œuvre et toute exposition se cachent de multiples interprétations dont chacun d’entre vous détient une infime partie.
Alors poursuivez votre visite hors du Centre Pompidou-Metz et répondez à l’invitation des « habitants complices ». Dispersés dans la ville, une trentaine de complices vous convient chez eux, au café ou dans une salle d’attente. Pompier, médecin, chef de gare, sidérurgiste… auront plaisir à vous dévoiler quelques secrets sur la collection et à partager leur passion pour leurs œuvres favorites…

… Tout à entendre
Faites-vous conter les mille et une histoires de ces œuvres cachées. Chaque dimanche, vous êtes convié à un rendez-vous particulier, au partage intime d’une expérimentation singulière. Laissez-vous porter par ces récits et complétez vos souvenirs de visites. À bon entendeur…

L’exposition Frac Forever est coproduite avec le Frac Lorraine

Parcours de l’exposition

NUITS ET SONGES
Quand le soleil se couche, une autre réalité faite d’ombres et d’imaginaires se lève. Durant la nuit notre perception se réinvente, notre lucidité se relâche pour que nous glissions dans le rêve, espace intime de tous les possibles. Les certitudes et la rationalité s’estompent pour laisser émerger l’inconscient personnel et collectif. Les artistes s’emparent de ces espaces temps où doute, illusion et onirisme s’entremêlent pour devenir fictions et jeter de nouveaux regards sur le monde.
ROBERT ADAMS, DIETER APPELT, MARK COHEN, BERNARD FAUCON, GILBERT FASTENAEKENS, YVES GUILLOT, RALPH EUGENE MEATYARD, ÉRIC RONDEPIERRE, SANDY SKOGLUND, PATRICK TOSANI, DEBORAH TURBEVILLE, WILLIAM WEGMAN, JOEL-PETER WITKIN

NUÉES ET NUAGES
Flottants, vaporeux et éphémères, les nuages attirent notre regard vers les espaces infinis du ciel. Toujours changeants et en perpétuel mouvement, ces agglomérats de particules interrogent les limites du visible et de la matérialité. Les artistes s’inspirent de ces éléments naturels insaisissables pour imaginer d’autres lignes possibles, qui ne viendraient pas circonscrire le monde mais l’ouvrir à de nouvelles perceptions.
JOACHIM BONNEMAISON, PIERRE DE FENOŸL, HAMISH FULTON, LUIGI GHIRRI, MARINE HUGONNIER, BARBARA & MICHAEL LEISGEN, ROMAN SIGNER

WONDER WOMAN
Comment les artistes femmes s’approprient-t-elles les questions politiques et sociales ? Bien au-delà des discours, elles utilisent souvent leur propre corps pour prendre position. Elles déconstruisent l’ensemble des limites et codes qui régissent la vie publique et privée des individus. Elles n’hésitent pas à bousculer et remettre en cause la répartition des rôles et des genres.
ESTHER FERRER, NATALIA LL, GINA PANE, LOTTY ROSENFELD, JO SPENCE, CECILIA VICUÑA

EXTENSION DU DOMAINE DE L’INTIME
Qui est cet autre qui me ressemble mais n’est pas moi ? Pénétrer dans l’intimité des esprits, des corps, des secrets partagés… à la recherche d’une complicité possible, tels seraient les enjeux de la représentation en portrait. Photographiés dans leurs lieux de vie, les sujets revendiquent leur identité et position sociale.
Mais lorsque le corps est seul face à l’objectif, ce sont certains tabous de la société comme la vieillesse, la difformité physique, le sexe, la maladie et la mort, qui sont transgressés.
JOHN COPLANS, GEORGES DUREAU, PATRICK FAIGENBAUM, KAREN KNORR, JIRÍ KOVANDA, NICHOLAS NIXON, THOMAS STRUTH

FUTUR ANTÉRIEUR
Vieillissement de la peau ou corrosion d’architectures industrielles en déclin, le travail du temps agit sur l’homme comme sur le paysage. S’inspirant du « panta rei » (tout coule, tout passe) d’Héraclite, les artistes réfléchissent sur le phénomène de la disparition en récoltant les images et les symboles de la fragilité du territoire et du vivant.
BERND & HILLA BECHER, PIERRE DE FENOŸL, PETER DOWNSBROUGH, GILBERT FASTENAEKENS, ROMAN OPALKA, ÉRIC POITEVIN

ARBRE À VIES
Qu’est-ce que la forêt ? Les réponses diffèrent : « berceau de l’humanité », « paradis perdu », « domaine des esprits »… pour certains ; « milieu hostile », « lieu de perdition »… pour d’autres. Qu’est-ce que l’arbre alors ? Un végétal certes, mais pas comme les autres. Ses feuilles, ses couleurs, son tronc symbolisent le temps terrestre d’avant les hommes aussi bien qu’ils reflètent le moment présent. Tandis que les arbres deviennent aux yeux des artistes une géographie de signes à décrypter, la forêt s’offre à eux comme une traversée initiatique.
ROBERT ADAMS, BALTHASAR BURKHARD, ARNAUD CLAASS, PASCAL DUTHOIT, GILBERT FASTENAEKENS, LEE FRIEDLANDER, WERNER J. HANNAPPEL, JEAN-LUC TARTARIN

SUR LES MURS

Marco Godinho
Né en 1978 à Salvaterra de Magos (PT). Vit et travaille entre Paris (FR) et le Luxembourg (LU)
Conversation sous forme de poème incomplet, 2011–12
Intervention in situ. Lettrage adhésif sur les murs.

Marco Godinho sonde en permanence l’espace et le temps, que ce soit d’un point de vue physique, sensoriel ou mental. Toutes ses interventions tendent à découvrir les traces de l’invisible.
Conversation sous forme de poème incomplet est le fruit d’un échange de mots – sorte de ping-pong ludico-poétique – qui s’est joué entre Marco Godinho et la directrice du Frac Lorraine. Cette œuvre nous conduit dans les méandres croisés de leurs imaginaires, d’ « île » à « inachevé ».

dans le forum

Sarkis
Né en 1938 à Istanbul (TR). Vit et travaille à Paris (FR)
L’envolée d’Agra, 1995
Installation sonore, 15’. Collection Frac Lorraine.

Depuis les années 1970, Sarkis développe une œuvre mélangeant souvenirs personnels aux regards des grands faits historiques : colonisation, guerres, génocides. L’envolée d’Agra est une bande sonore captée par l’artiste dans le Taj Mahal, immense mausolée de marbre blanc du XVIIe siècle, dédié par un empereur moghol à son épouse favorite. Les résonances de la pierre, le brouhaha tranquille perturbé par les pas, les chuchotements et les cris d’enfants nous transposent dans un environnement à la fois familier et étranger. Intemporels, ces sons nous transportent depuis l’immense hall d’entrée du Centre Pompidou loin, loin,très loin…

Share
 CALENDRIER
 

  SEPTEMBRE 2012  

L M M J V S D
27 28 29 30 31 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
 NEWS
 

Le Frac est fermé pendant le montage des prochaines expositions Rendez-vous le jeudi 16 février à 19h pour le vernissage !